Blog ot-loiresillon.fr
Economie et Finances

Ménages surendettés en Haute-Loire, un net recul au cours de la dernière année

Ménages surendettés en Haute-Loire, un net recul au cours de la dernière année
Rate this post

La commission plénière de surendettement a mentionné dans son dernier rapport d’activités que le nombre de ménages surendettés en Haute-Loire durant 2018 a nettement chutté. Cette présentation avait été effectuée par Étienne Heraud, directeur de la Banque de France, assisté par Yves Rousset et Valérie Michel-Moreaux, qui ne sont que le préfet et directrice des finances publiques du département.

Le recul du nombre de dossiers reçus

Il faut se rappeler que les ménages qui font face à un problème d’« endettement excessif » ont la possibilité de déposer un dossier auprès de la commission de surendettement de la Banque de France. Après la procédure, il est possible qu’il y ait :

  • un étalement des remboursements peut leur être accordé,
  • ou encore l’effacement de tout ou partie des sommes à rembourser.

Le but de cette commission c’est d’aider ces Français qui se trouvent emprisonnés de leurs dettes ; une fois déchargés de ce fardeau, ils peuvent commencer un nouveau départ. Pour ce qui est de la région Haute-Loire, les commissions de surendettement ont reçu près de 596 dossiers traitant le surendettement avec 94% de dossiers recevables. Cependant, on constate un net recul des foyers qui ont engagé une procédure. Pour cette année, la baisse est de 13,2 % et par rapport à 2013, 200 dossiers en moins ont été traités. Ce mouvement baissier est aussi visible au niveau de l’échelle nationale.

Le profil des ménages qui font face au surendettement en Haute-Loire

Dans la plupart des vilels françaises, la majorité des personnes souffrant de surendettement sont les personnes seules. 58% des dossiers traités sont ceux de personnes célibataires, veuves, séparées ou divorcées. Cela est aussi le cas pour le département de la Haute-Loire. La tranche d’âge de ses personnes se situe entre 35 et 54 ans.

Peu d’entre eux font partie de la classe des personnes actives, soient avec un CDD ou un CDI, alors que les personnes sans activité et les retraités sont majoritaires. Leur dossier se constitue pour environ 84 % de charges courantes, tandis que la part des crédits à la consommation atteigne les 69 %. Enfin, les prêts à l’habitat ne se retrouvent que dans 16 % des cas.

En allant plus loin dans le ratio entre le nombre de dossiers et la population, la Haute-Loire compte 315 dossiers pour 100 000 habitants. Si on le compare avec le ratio enregistré pour l’Auvergne Rhône-Alpes, celui de la Haute-Loire est nettement supérieur. Par contre, l’endettement médian est largement inférieur à celui de la région. Cela est équivaut à 16 000 euros contre 19 000 euros. Parmi les solutions que les ménages ont adoptées pour réduire les risques de surendettement via une simulation de rachat de credit. Le rachat de crédits est certainement celui qui a le plus de côte.

Related posts

Quels sont les avantages de la domiciliation d’entreprise ?

Journal

Agriculture : acquérir un tracteur en toute simplicité

Journal

Envoyer des courriers plus simplement

Journal

Rachat de crédit : le rôle d’un courtier

Journal

Comment créer une LLC aux USA ?

Journal

Comment souscrire un prêt personnel ?

Journal