Blog ot-loiresillon.fr
étiquetage de vêtements
Commerce et Economie

Les règles françaises en matière d’étiquetage de vêtements

La production française de vêtements est en train de reprendre un second souffle. C’est une bonne nouvelle pour l’emploi et l’économie locale. Néanmoins, les jeunes créateurs se retrouvent souvent démunis face à la réglementation à respecter pour la commercialisation de leurs produits. Le droit français n’est pas toujours accessible aux non professionnels, mais le ministère de l’Économie publie sur son site de nombreux dossiers thématiques pour aider les entrepreneurs à y voir plus clair. C’est le cas en matière d’étiquetage.

La griffe

C’est la marque de l’authenticité du vêtement. Les créateurs font appel à des entreprises spécialisées dans la fabrication de griffes. Il s’agit d’une étiquette à coudre avec le logo de la maison. Elle fait partie des éléments d’identification du vêtement. D’ailleurs, les versements de grands créateurs dégriffés se vendent beaucoup moins cher, car ils ne garantissent plus son originalité. En général, on y coud aussi une petite étiquette qui indique la taille.

L’étiquette de composition

Elle est obligatoire pour tous les vêtements vendus dans l’Union européenne. Elle est généralement placée sur la couture au niveau de la hanche. Elle doit indiquer précisément toutes les matières utilisées pour la fabrication du vêtement, et les proportions. Généralement, elle est accolée à celle qui indique les consignes de lavage. On déconseille généralement aux consommateurs de ne pas acheter les vêtements qui en sont dépourvus.

Les autres étiquettes

Les étiquettes commerciales sont généralement ajoutées par les distributeurs. Les créateurs qui vendent leurs produits en magasin doivent donc investir dans la fabrication de ces dernières. Le plus souvent, il s’agit de celles qui indiquent le prix. Néanmoins, les magasins n’hésitent pas à en ajouter d’autres qui ont une vocation marketing. C’est le cas de celles qui mentionnent un label ou un engagement écoresponsable. C’est le cas par exemple des mentions qui précisent que le tissu est issu de l’agriculture biologique ou que le vêtement est de fabrication française.

Related posts

Astuces pour gagner de la place dans son entrepôt

Tamby

Comment valoriser un mémoire technique pour travaux de peinture ?

jean

Pourquoi faire confiance à un courtier en assurance ?

Journal

Pourquoi faire confiance à un agenceur de luxe ?

Tamby

Le sac baguette publicitaire, un support marketing efficace

Journal

Quels sont les rôles d’un expert-comptable ?

administrateur