Blog ot-loiresillon.fr
Sante et Beaute

La chute de cheveux est-elle héréditaire ?

La chute de cheveux est-elle héréditaire ?
Rate this post

La chute des cheveux et la chevelure clairsemée peut avoir quelque chose à voir avec les gènes. Cependant, ce n’est pas parce qu’on a un grand-père maternel chauve qu’on le deviendra systématiquement. Explications.

Pourquoi ça arrive et que faire ?

Les gènes héréditaires rendent tout simplement une personne sujette à la chute de cheveux, que l’on soit un homme ou une femme. C’est ce qu’on appelle alopécie androgénétique. Ce phénomène survient de manière naturelle avec l’âge, mais chez certains individus, la chute de cheveux apparaît plus tôt, vers 18 ou 20 ans. Le fait de posséder des gènes responsables de la perte des cheveux signifie que l’on a plus de chances, soit de subir une chute de cheveux prononcée, soit de voir apparaître ce phénomène plus jeune. Il est à rappeler que la chute de cheveux a plusieurs causes possibles, comme un traitement médicamenteux, un changement hormonal ou encore un pic de stress.

Pour dissimuler une chute de cheveux d’origine génétique, l’une des solutions les plus avantageuses consiste à porter une prothèse capillaire. Cela permet d’obtenir une chevelure dense, et celui qui la porte se sent plus confiant. Sachant qu’un tel phénomène est irréversible, on a tout le temps d’accepter la perruque comme étant une partie intégrante de sa personne, et non comme un simple accessoire. Il convient cependant de la choisir avec un grand soin et de l’entretenir correctement. Les hommes peuvent choisir d’assumer leur calvitie. Pour avoir une apparence irréprochable, il est recommandé de se raser régulièrement le crâne, surtout sur les côtés où il reste généralement un peu de cheveux.

Comment la chute de cheveux affecte-t-elle les hommes ?

Dans près de 80% des cas, les gènes sont l’origine de la calvitie chez les hommes. La raison en est que les gènes dont on a hérité de ses parents peuvent déterminer le niveau de sensibilité à la dihydrotestostérone (DHT) qui est une hormone produite par l’organisme.

Plus on est sensible à la DHT, plus ses follicules sont fragiles et, par conséquent, les cheveux sont courts et moins épais. Cela cause un affinement des cheveux au niveau des tempes et de la couronne. La pigmentation s’éclaircit également, et ce dès la puberté. Dans la grande majorité des cas, l’arrière du crâne et la zone autour des oreilles ne sont pas concernés.

Comment la perte des cheveux touche-t-elle les femmes ?

Si certains hommes commencent à perdre leurs cheveux bien plus jeunes, la calvitie d’origine génétique féminine se déclare lorsque la personne atteint l’âge mûr. La cause est que, comme chez les hommes, les gènes hérités du côté maternel ou paternel provoquent une sensibilité accrue au DHT, mais l’action de celle-ci est contrée par les œstrogènes. Après la ménopause, les œstrogènes disparaissent, et la sensibilité à la DHT augmente.

Contrairement aux hommes, la perte des cheveux chez les femmes ne survient pas sur la couronne ou à la naissance de la chevelure, mais de part et d’autre de la raie médiane. C’est la raison pour laquelle de nombreuses femmes décident de se couper les cheveux ou de changer de manière de se coiffer. Pour celles qui préfèrent avoir une crinière abondante, la prothèse capillaire est encore la meilleure solution.

Related posts

Comment vaincre sa peur de l’eau

Journal

L’épilation laser chez les femmes : une pratique révolutionnaire

Franck

7 tapis de yoga bio

jean

7 étapes pour bien utiliser le traitement à la kératine à la maison

DV

Qu’est-ce qu’est le CBD ?

sophie

Comment identifier une urgence dentaire ?

Franck