Blog ot-loiresillon.fr
Voyage et Tourisme

À la decouverte des hospices de beaune

Les Hospices de Beaune sont un des monuments historiques français les plus prestigieux. Ils sont célèbres pour leur domaine viticole exceptionnel et possèdent plusieurs atouts que vous allez certainement découvrir dans cet article.

 Hospices de Beaune, l’hôtel des plus démunis

Le Chancelier Nicolas Rolin a fondé l’Hôtel-Dieu (Hospices de Beaune) en 1443 après la sortie de Beaune d’une guerre de 100 ans. C’est un chef d’œuvre conçu pour les pauvres et les plus démunis. L’éblouissante cour d’honneur, les magnifiques toits de tuiles vernissées et leurs lucarnes aériennes se trouvent derrière les austères toits d’ardoise de la façade. Tout autour de la cour, l’organisation harmonieuse des bâtiments règle la vie de l’institution charitable. Les malades sont accueillis sous les voutes en carène de vaisseau de la salle des Pauvres.

Un chef d’œuvre éternel

Disposant d’une grande connaissance des institutions hospitalières, Nicolas Rolin n’a pas hésité à la mettre à profit pour faire de son Hôtel-Dieu (Hospice de Beaune) un établissement capable de franchir les siècles. Il a placé cet hôtel sous l’autorité spirituelle du Saint-Siège, l’a affranchi de toute redevance et doté de vignes, de fermes et de bois. Le chrétien et le mécène ont contribué à la beauté des objets et le polyptyque du Jugement Dernier commandé à Rogier Van der Weyden, l’un des grands maitres de la peinture flamande.

Hospices de Beaune, l’hôpital Vigneron

Tout a commencé en 1457 par le don de vignes de Guillemette Levernier aux Hospices de Beaune. Ce don s’est transformé en tradition et a été répété durant cinq siècles. Le domaine viticole avoisine aujourd’hui les 60 hectares dont 50 sont consacrés au Pinot noir et le reste au Chardonnay. Il compte 85% de premiers crus et grands crus qui sont vendus aux enchères le troisième dimanche de novembre. Organisée par Christie’s, la plus célèbre vente de charité vinicole dans le monde, cette vente génère des bénéfices qui sont consacrés à l’amélioration des équipements de soins de l’hôpital et à la conservation de l’Hôtel-Dieu (Hospices de Beaune).

La Grande Vadrouille de l’Hôtel-Dieu, le film à succès

Gérard Oury a tourné en1966, le film « La Grande Vadrouille » au cœur même de l’Hôtel-Dieu (Hospices de Beaune). Ce film, le plus grand succès du cinéma français au XXème siècle, continue d’assurer plus de 60 ans après, la renommée de l’Hôtel-Dieu (Hospices de Beaune). Les scènes cultes avec Bourvil et Louis de Funès se succèdent dans la cour d’honneur, la grande salle des Pauvres.

 

Related posts

Se promener en pleine nature au centre de New York

DV

Les incontournables pour un séjour réussi à Majorque

administrateur

Visiter l’Iran sous un autre angle, entre évasion et découvertes

jean

À la découverte des voies vertes des Ardennes

jean

Où et comment trouver un bon hôtel de luxe à Rabat ?

Ines

Tout comprendre sur le gardiennage

sophie